Le coup de coeur du weekend du 18 février 2006

Goûté l'an dernier lors de la dégustation au domaine, le vin ne m'avait pas spécialement marqué. Regoûté le weekend dernier, j'ai eu un coup de coeur pour le  Pinot Blanc Rosenberg 2002 de Barmès-Buecher. Lire le compte-rendu

Pinot Blanc Rosenberg 2002 - Barmès-Buecher : La robe est jaune dorée, avec une belle brillance. Les larmes forment lentement un jambage assez fin et dense. Le premier nez est parfumé, sur des notes de fruits confits, puis évolue vers des arômes fruités plus fraîs, gardant beaucoup de pureté. A l'agitation le nez gagne en intensité avec un très léger boisé perceptible. La bouche est grasse en attaque, sèche et très fine, avec des notes beurrées qui accompagnent un léger boisé. La fin de bouche est très longue, et le vin se montre très sapide, déclanchant le réflexe de déglutition ! Vendu 9.15€ au domaine, voilà un vin formidable qui traduit bien le style de vin qu'on peut obtenir  avec un élevage sous bois (ici, des demi-muids de un vin), à la manière bourguignonne. Surtout, il illustre magnifiquement le travail rigoureux d'orfèvre de François Barmès, à la vigne comme en cave. Un style de pinot blanc qui passe en outre très bien à table. Très Bien

Données techniques : Assemblage de raisins de la famille des Pinots : Auxerrois (30%), Pinot Blanc (60%), Beurot (10%).
Rendement : 49hl/ha     Age : 31 ans Alcool : 13°19     Sucre :4.3 g/l     Acidité :4.7 g/l

Thierry Meyer