Le coup de coeur du 14 mars 2006

La dégustation des vins du millésime 2004 chez Zind-Humbrecht a été l’occasion de goûter une sélection de vins remarquables par leur maturité, leur minéralité, et surtout leur équilibre gras et sec. Du vin de table au Grand Cru Rangen toutes les cuvées possèdent cet équilibre des grands vins, loin de la tension sucre/acide qui charpente de nombreuses cuvées alsaciennes de manière aussi subtile que la charpente de bois qui entoure le clocher de la Cathédrale de Strasbourg !

Avant de passer toute la gamme en revue dans un prochain compte rendu, j’ai eu un coup de cœur pour le Pinot Gris Herrenweg de Turckheim 2004. Les parcelles âgées du Herrenweg produisaient  généralement le Pinot Gris Vieilles Vignes, souvent surmaturé et riche, et c’est une parcelle de 13 ans qui a produit cette cuvée parfaitement équilibrée et très caractéristique de l’évolution du style des vins depuis quelques années.

Pinot Gris Herrenweg de Turckheim 2004 – Zind-Humbrecht : Le premier nez est minéral et grillé, évoluant sur des arômes de fruits jaunes avec des notes fumées. En bouche l’attaque est grasse et mûre, évoluant dans un registre puissant, gras et très concentré sans qu’on perçoive de sucrosité ou d’acidité excessive. Au contraire c’est la densité et le gras du vin qui forment sa charpente, et l’acidité apparaît plus clairement en finale, contribuant à donner de la fraîcheur et une bonne sensation de sapidité. La persistance aromatique et gustative est très longue, sans qu’on sente une quelconque lourdeur due au fort taux d’alcool. Excellent
(Alcool acquis : 15° ; Sucres résiduels 7.3 g/l ; Rendement: 65 hl/ha)

Vendu 18.4€ départ cave et chez les bons cavistes comme La Sommelière à Colmar , voilà un vin parfait pour découvrir le style 2004 des vins du domaine.

Thierry Meyer

Voir les notes techniques du domaine Zind-Humbrecht sur le millésime 2004