Les bonnes résolutions 2010

Alors que la production alsacienne va mettre en bouteille et en vente les grands vins de la belle trilogie 2007-2008-2009, c’est le moment de prendre quelques bonnes résolutions. Pour vous aider à faire votre choix, voilà quelques propositions parmi lesquelles vous choisirez celles qui conviennent le mieux à vos habitudes. Les plus ambitieux essayeront de respecter toutes les résolutions…

Résolutions Alsace pour 2010

 

Les choses à ne plus faire :

  • Ne plus servir les vins d’Alsace glacés au sortir du réfrigérateur
  • en particulier, ne plus servir les grands pinots noir rouge frais mais les boire chambrés, comme un bourgogne rouge
  • Arrêter d’acheter des vins doucereux parfois plaisants en dégustation, mais difficiles à boire avec plaisir à table ou à l’apéritif
  • Arrêter de boire du crémant tellement dosé que ce n’est même pas la peine d’en faire du kir pour l’adoucir
  • Arrêter d’ouvrir des bouteilles inconnues avec l’idée de « voir comment ce vin se goûte », mais prendre plus de plaisir à servir à ses convives des bouteilles qu’on connaît, qu’on apprécie, et qu’on a envie de partager.

Les bonnes habitudes à conserver :

  • Penser plus souvent au pinot blanc et au sylvaner pour étancher la moindre soif ou accompagner - avec modération -  les repas de tous les jours
  • Boire les vendanges tardives jeunes pour profiter  de la pureté de leur fruit, mais en laisser vieillir quelques unes au fond de la cave pour les goûter à maturité
  • Sortir les gewurztraminers de la cave à chaque fois que curry, colombo ou cuisine asiatique sont au menu
  • Ne pas oublier le muscat vendange tardive et le riesling vendange tardive, à l’apéritif ou au dessert
  • Boire des pinots gris moins sucrés, et les associer aux viandes blanches, volailles ou sauces crémées
  • Lire assidument les comptes rendus des repas de l’Oenothèque Alsace pour trouver les accords mets&vins qui font mouche
  • Acheter du Crémant d’Alsace par 6 bouteilles et toujours garder une bouteille au frais, car les occasions de trinquer surviennent parfois rapidement.

Les découvertes à faire :

  • Aller découvrir un jeune producteur et partager son enthousiasme, son ambition et son énergie
  • Redécouvrir les grands vins des caves coopératives, les efforts qualitatifs entrepris ces dernières années par la plupart des caves ont donné de très bons vins, de surcroit de bon rapport qualité/prix
  • Goûter un grand cru encore inconnu, et chercher à en comprendre sa typicité
  • Goûter plusieurs grands crus de terroir différents à table, et se laisser séduire par les différents accords gustatifs qu’ils proposent
  • Ouvrir deux bouteilles à la fois, en début de weekend par exemple, pour profiter du relief qu’apporte la comparaison de deux vins

Et bien entendu :

  • S’abonner au site oenoalsace.com pour profiter des bonnes affaires toute l’année, avant que les meilleurs vins ne soient épuisés au domaine
  • Désigner un chauffeur sobre lors des repas à l’extérieur, ou faire appel à une société comme Izydrive pour profiter des soirées bien arrosées sans stress
  • Consommer du vin d’Alsace avec modération pour au final pouvoir en boire plus longtemps !

Thierry Meyer